une production responsable

Un travail manuel long

Chaque coussins est le fruit de plusieurs jours de travails de différents artisans.
Une première personne est en charge de transformer le design numérique en design compréhensible par les tisserands.
Une seconde personne va transformer l’ensemble des échevaux de laine et soie selectionnés en pelottes de laine
Une troisième va réaliser le tissage qui est l’étape la plus longue.
Une quatrième personne va réaliser quelques finitions avant de laver le tapis, et brûlera les fils qui dépassent sur la face envers.
Une cinquième sera en charge de laver le tapis après qu’il soit tissé.
Une sixième va installer le tapis sur un support pour l’étirer pour qu’il garde sa taille finale.
Une septième s’occupera ensuite des finitions.

Un envers écologique en ortie

L’envers des coussins est en crochet en fils d’ortie de l’Himalaya.
En plus d’être une fibre naturelle, l’ortie a l’avantage de ne nécessiter aucun apport en eau pour être cultivée, l’ensemble de la plante est utilisée soit pour de la médecine traditionnelle soit pour en faire des fils. Le procédé de transformation en fils ne requiert aucun produits chimiques en se basant uniquement sur l’usage de produits naturels tels que la chaux, de l’argile ou des cendres.
La culture de l’ortie participe aussi à créer du liens social et économique puisqu’elle est récolté par des communautés indigènes du Népal vivant dans des régions reculées de l’Himalaya.

Des partenaires engagés socialement

L’atelier fournissant le tapis est certifié par le label Step d’origine suisse.
Ils veillent à ce que les artisans reçoivent un salaire juste et que non seulement les enfants ne travaillent pas dans les ateliers, mais aussi que les enfants des travailleurs aient accès à l’éducation.

 

Un savoir faire unique et local à préserver

La technique de nouage des tapis tibétains est une technique qui se trouve uniquement au Tibet, en Inde au Bhoutan et au Népal. La technique s’est développée au début des années 60 suite à l’afflux de la communauté de réfugié Tibétain.

Tous droits réservés – Nils Thomas –Mentions Légales